La Syllogomanie (Trouble de l’accumulation )

La syllogomanie est le fait d’amasser des objets sans aucune utilité pour le détenteur, même s’ils présentent un aspect dangereux ou insalubre. Très proche du syndrome de Diogène, il s’agit d’une accumulation compulsive qui n’entraîne pas nécessairement une négligence de soi.

La syllogomanie c’est l’accumulation d’objets, même en ayant un espace de vie très restreint. Aussi appelée thésaurisation pathologique. Dans la classification américaine du DSM 5 (Manuel Diagnostique et Statistique des troubles Mentaux), la syllogomanie se retrouve parmi « les troubles obsessionnels-compulsifs » et leur est apparentée. Cependant, on ne sait toujours pas à l’heure actuelle s’il s’agit d’une maladie complètement à part ou non.

De ce fait, pour éviter la détérioration du logement, pouvant le rendre insalubre, il est nécessaire de procéder à un débarras extrême. Que Du Net vous épaulera et vous sera d’un bon conseil, face à cette situation difficile autant pour les proches que pour le sujet lui-même.

Nous intervenons en urgence en Bretagne, à Rennes, Saint-Malo, Nantes, à Angers. à Vannes, Bordeaux, Toulouse, Paris, en région parisienne, en Ile de France et partout en France.

DEVIS GRATUIT EN 24H MAXIMUM

Comment savoir si on souffre de syllogomanie ou Trouble de l’accumulation compulsive ?

Afin qu’un bon diagnostic soit établi, plusieurs aspects cumulatifs doivent être observés :

Autres aspects de la syllogomanie

Un diagnostic médical approprié

Si la difficulté à se détacher des objets s’accompagne d’une acquisition excessive d’effets inutiles et non nécessaires à la vie quotidienne et pour lesquels il n’y a pas d’espace de stockage. Généralement, cette accumulation résulte d’achats compulsifs ou de collecte d’objets gratuits tels que des dépliants publicitaires, journaux, magazines, prospectus … etc.
Si l’individu est conscient ou pas de la situation : soit il reconnaît que ses comportements liés à l’accumulation (difficulté à jeter, encombrement ou achats compulsifs) sont problématiques. Soit, il est convaincu qu’ils ne le sont pas. Malgré preuve du contraire.

Quand voit-on qu’il y a un problème ?

Souvent, la personne atteinte de syllogomanie ou Trouble de l’accumulation n’en est pas consciente. C’est la famille, les proches et les amis qui constatent que ça ne va pas. Lorsque les proches vont essayer de trier ou de jeter des objets accumulés par le sujet atteinte de syllogomanie, celui-ci risque d’éprouver de la détresse, se replier sur lui-même, ou même devenir agressif. Nous pouvons vous aider dans la prise en charge de la maison, trier, débarrasser, vider et nettoyer entièrement les lieux. Par contre, pour effectuer un diagnostic ou pour toutes vos questions d’ordre médical, il va falloir se tourner vers un médecin spécialisé. Lui seul vous sera de bon conseil.

Trouble de l’accumulation concerne-t-elle que les objets ?

Non, parfois c’est l’acquisition excessive d’animaux de compagnie qui peut poser problème. A partir du moment où on ne peut plus s’en occuper correctement, les nourrir, les soigner convenablement et que leur santé se détériore. Dans ce cas, il se peut que ça soit un trouble d’accumulation compulsif. Souvent, l’accumulation d’animaux de compagnie vient compléter celle d’objets de toutes sortes. La vraie problématique dans ce genre de cas est l’insalubrité dans laquelle la personne vit. Il est donc impératif de faire appel à une entreprise de nettoyage professionnel. Et ce pour procéder rapidement au débarras, nettoyage et désinfection du logement insalubre.

Quelles sont les personnes les plus touchées par le Trouble de l’accumulation ?

Les études ont montré que ce trouble touche trois fois plus les personnes âgées de plus de 55 ans, que les jeunes adultes. La gravité de ce trouble augmente de manière inquiétante, au fil des années. Souvent, ce trouble devient chroniques et les cas de régressions sont rares.

Par contre, chez les mineurs atteints, le trouble reste discret. Car souvent les parents contrôlent et se débarrassent des objets inutiles accumulés.

Par ailleurs, il n’est pas rare de trouver parmi les proches du malade, des personnes qui ont elles aussi, une tendance à accumuler. La génétique jouerait donc aussi un rôle, dans la syllogomanie et son côté héréditaire.

Aussi, les troubles d’accumulation ne font pas de différence de genres et touchent aussi bien les femmes que les hommes. Cependant, les femmes ont tendance à accumuler beaucoup plus car plus enclines à l’achat compulsif.

Pourquoi doit-on intervenir ?

Ce trouble peut impacter la vie de la personne atteinte d’une manière très prononcée. Les tâches quotidiennes deviennent difficiles comme les tâches ménagères, la cuisine ou l’hygiène corporelle. En cas de dégâts dans le logement, l’accessibilité aux différentes pièces peut compliquer les réparations. Il peut y avoir des coupures d’électricité ou d’eau, des risques d’incendie …etc. Aussi, plus le sujet est âgé, plus il y a des risques de chutes, qui peuvent être fatales.

Ce trouble impacte aussi la vie socio-professionnelle du malade. Aussi, en cas de logement insalubre sous location, le propriétaire peut entamer des procédures d’expulsion.

Il est donc primordial d’agir rapidement pour le bien de la personne, de son entourage et du voisinage aussi.

Il est rare que la personne atteinte de ce trouble prenne rendez-vous, pour consulter d’elle-même. Souvent, elle le fera pour un autre problème de santé. Si vous n’abordez pas clairement le sujet de l’accumulation avec le médecin de famille, il se peut que celui-ci ne s’en aperçoive même pas. C’est donc à l’entourage de faire le premier pas.

Comment doit-on intervenir chez une personne atteinte de Syllogomanie?

Il arrive que deux troubles du comportement soient confondus entre eux, quand il s’agit d’accumulation excessive. Ce qui prête à confusion. Ces deux troubles ne sont autre que le syndrome de Diogène et la syllogomanie. Ils nécessitent à tous les deux, un nettoyage en profondeur pour parvenir à nettoyer et réparer tous les dégâts faits dans le logement.

Un risque sanitaire important

Les risques sanitaires sont à prendre sérieusement en considération. Les conditions de vie des personnes touchées peuvent être très dégradées, au point d’entraîner la mort. Il se trouve que des fois, nous sommes appelés à intervenir pour un nettoyage après décès, et nous constatons par la même occasion que le (la) défunt (e) souffrait de syllogomanie.

Le manque d’hygiène favorise la prolifération d’organismes pathogènes (champignons, moisissures, bactéries, germes …). Ces organismes peuvent aussi causer des allergies voire même des intoxications. Par ailleurs, le manque d’hygiène peut aussi conduire à l’installation des nuisibles et leur multiplication, comme les rats, les cafards et toutes sortes d’insectes. Lorsque ces nuisibles meurent dans le logement, les dangers pour la santé sont alors décuplés.

Déroulement du nettoyage du Trouble de l’accumulation

Le nettoyage après syllogomanie peut être très compliqué. Raison pour laquelle, il est important de procéder en plusieurs étapes très importantes.

Nos équipes composées de nettoyeurs professionnels et expérimentés vous assureront un nettoyage irréprochable. Ainsi qu’un rendu à la hauteur de vos espérances.

Pour tout demande d’informations, d’étude gratuite ou de devis, n’hésitez pas à nous contacter via le formulaire de contact ou au 09 77 50 25 85. Nous vous prendrons rapidement en charge.

Par ailleurs, nous intervenons aussi en urgence, 24h/24 et 7j/7, partout en France.